MUSÉE GUGLIELMINETTI

Le long des anciennes caves du Palazzo Alfieri, l’environnement d’exposition évocateur serpente, accueillant des sculptures polychromes et des décors créés par le maître Eugenio Guglielminetti.

Le maître fondateur

Peintre (élève de Felice Casorati), sculpteur et scénographe sensible aux recherches des avant-gardes historiques, Guglielminetti crée le cercle culturel La Giostra en 1946, il se consacre dans les années 1950 à la scénographie alfiérienne à Asti et commence à travailler pour la télévision dans les années 1960, obtenant de nombreuses récompenses pour la mise en scène de plus de 400 spectacles.

Les rubriques de l’exposition

Les sections qui composent le musée sont : la sculpture, la scénographie pour la musique, la danse, le théâtre et la télévision. Les œuvres qui y sont conservées vont des années 1950 à 2006.

À l’occasion du dixième anniversaire de sa mort, le 16 octobre 2016, la Fondation Eugenio Guglielminetti a rendu hommage au Fondateur avec la mise en scène comprenant des peintures, des sculptures, des scénographies et des croquis de costumes, des matériaux scéniques et des “accessoires” ; à côté se trouvent des espaces dédiés aux maîtres de la seconde moitié du XIXe siècle et aux auteurs du XXe siècle.

Le patrimoine exposé, agrémenté de donations d’artistes et de personnalités du monde théâtral, propose un parcours sur l’histoire du théâtre et de l’art moderne et contemporain.

La vision de la scénographie de Guglielminetti est globalement essentielle, rationnelle, propre, abstraite et liée à des éléments symboliques ; l’idée de la scène est éliminée.

Sculpture

Les matériaux utilisés pour les « assemblages » sont recyclés comme dans le cas du bois ou des outils usés, souvenirs d’un monde paysan retravaillé à travers des expérimentations cubistes et dadaïstes.

Photo de la sculpture Ruote

Scénographie musicale

Dans les années soixante-dix, Guglielminetti étudie les suggestions visuelles de la musique, dépassant l’interprétation historicisante du mélodrame d’opéra et suggérant l’harmonie chromatique et plastique des décors et des costumes. Il s’occupe de la mise en scène d’opéras de Verdi, Puccini, Mozart, Rossini et Donizzetti.

Photo : maquette de la scénographie Fidelio

Scénographie pour le théâtre

Entre rationalisme Bauhaus, abstraction expressionniste et références à la métaphysique, Guglielminetti conçoit l’expédient de la “boîte-cage” et utilise le dispositif scénique fixe, créant des modules spatiaux et chromatiques articulés (en plus des costumes) pour la commedia dell’arte, la Renaissance et le baroque. littérature, Molière, Shakespeare et Alfieri.

Photo de la maquette de la scénographie de La Gioconda

Scénographie pour la télévision

Grâce à son intuition visuelle, la recherche scénographique de Guglielminetti s’enrichit de la technique chromakey, utile pour superposer deux images différentes afin de recréer des effets spéciaux.

Il collabore avec Ugo Gregoretti, Carlo Quartucci, Piero Angela (La merveilleuse machine), Antonello Falqui.

Photo : maquette de la scénographie de Moby Dyck