NICE DOCG

Les vins Nizza DOCG et Nizza Riserva DOCG sont produits dans une région de Nice – dans la province d’Asti – qui comprend dix-huit communes. Leur dénomination découle du détachement de la région de Nizza de celle définie Barbera d’Asti et, en fait, les premiers vins de Nizza DOCG ont été mis sur le marché depuis juillet 2016. Ces vins sont nés de la culture de raisins Barbera, spécifiquement sélectionnés par certains producteurs qui sont censés pouvoir amener les vins à une exaltation maximale. Le nom Nizza met donc en évidence un parcours officiel créé pour mettre la loupe sur l’excellence totale de ce territoire. L’Appellation d’Origine Contrôlée et Garantie DOCG, en effet, n’en est pas seulement une conséquence directe, mais indique également aux consommateurs l’origine géographique spécifique du vin.

CARACTERISTIQUES ORGANOLEPTIQUES ET DEGUSTATIVES

Nizza DOCG et Nizza Riserva DOCG ont des caractéristiques organoleptiques uniques. Il débute par une robe rouge rubis particulièrement intense qui tend à devenir grenat avec l’âge. Même le parfum – comme la couleur – est intense, persistant et vineux lorsqu’il est jeune. Au nez, prédominent des notes de prune, de baies noires et de cerise qui évoluent vers des odeurs de confitures ou de fruits traités à l’alcool. On parle donc de senteurs balsamiques, florales et épicées qui, avec le vieillissement sous bois, laissent place à des notes de cacao, de réglisse et de cannelle. Passons au goût, on peut dire que ces vins apparaissent aux papilles pleins, harmonieux et chaleureux. Le raffinement plus intense de la Réserve donne alors une plus grande richesse des tanins doux des raisins et un parfum olfactif plus persistant.

COMBINAISONS TYPIQUES RECOMMANDÉES

Grâce à ces caractéristiques, les meilleures combinaisons gastronomiques avec ces vins sont les viandes rouges braisées, les plats traditionnels piémontais à base de viande de race pure ou avec du gibier (par exemple sanglier ou chevreuil).

NOM ET DISCIPLINAIRE

Les vins Nizza DOCG et Nizza Riserva DOCG sont obtenus à partir de raisins Barbera définis en pureté et qui nécessitent un vieillissement de 18 mois. Parmi celles-ci, six se déroulent en fûts de bois et confèrent au vin ses caractéristiques organoleptiques précieuses, uniques, complexes et structurées. Les communes de production autorisées dans la province d’Asti sont : Agliano Terme, Bruno, Belveglio, Calamandrana, Castel Boglione, Castelnuovo Belbo, Castelnuovo Calcea, Castel Rocchero Cortiglione, Incisa Scapaccino, Moasca, Mombaruzzo, Mombercelli, Nizza Monferrato, Rocchetta Palafea, San Marzano Oliveraie, Vaglio Serra et Vinchio. Dans ces territoires, en effet, la culture de vignes 100% Barbera a été reconnue, qui sont incluses dans un système vallonné entre 150 et 400 mètres d’altitude et caractérisées par un climat tempéré, tempéré-chaud, avec peu de vent et une moyenne précipitations annuelles de 700 mm. L’utilisation de raisins 100% Barbera suit un affinage minimum de 18 mois de vieillissement (dont 6 en fûts de bois) pour la réalisation du Nizza DOCG et d’au moins 80 mois (dont 12 en fûts de bois) pour la production de Nizza Réserve DOCG. En effet, le premier a un volume alcoolique de 18% et le second de 18,5%.

CARACTÉRISTIQUES AMPÉLOGRAPHIQUES DE LA VIGNE

Les vignes de Barbera dont sont nés les vins Nizza DOCG et Nizza Riserva DOCG se trouvent généralement sur les coteaux les mieux exposés et on suppose que leur culture remonte au Moyen Âge. En fait, les premières sources concernant les raisins Barbera remontent à 1512 dans un acte cadastral de la municipalité de Chieri. La transformation de ces vignes se répandit à tel point que le vin obtenu était destiné à la consommation des paysans. C’est à eux que l’on doit la naissance d’une telle relation identitaire qui perdure encore aujourd’hui. Sa diffusion dans le Monferrato, Alessandria et la région d’Astean a été suivie de son inclusion dans la première version de “l’Ampelographie” écrite par le comte Nuvolone en 1798. A partir de cette année et surtout de la naissance du premier chemin de fer de la région en direction du port de Gênes, ce vin a conquis les marchés internationaux et nationaux. La feuille adulte de ces vignes est de taille moyenne, de forme pentagonale et avec un bord supérieur vert foncé. Sa surface, en revanche, est légèrement bulleuse. La grappe, dès qu’elle atteint la maturité, est donc moyenne à grande, pyramidale et cylindrique avec des ailes. Il est très compact, son pédoncule est vert clair et de longueur moyenne et a une baie moyenne à grosse avec une couleur bleue qui tend vers le noir. Les vignes de Barbera poussent vers la première quinzaine d’avril et la maturation de leurs raisins a lieu dans les dix premiers jours d’octobre. Etant un cépage très fertile et productif, l’attitude culturale utilisée est celle définie en contre-espalier et qui utilise la taille Guyot. De plus, le Barbera a tendance à être résistant au mildiou mais très sujet aux moisissures et à la pourriture acide du régime.